Bioprocédés et systèmes microbiens - BioSyM

Le département BIOSYM s’intéresse à la mise en œuvre des micro-organismes dans des procédés de l’industrie Agro-Alimentaire, dans des procédés de dépollution de l’’Environnement, dans le domaine de la Santé ou de la production d’Energie. Le dénominateur commun des activités de recherche est la maîtrise du bioprocédé par l’intégration des approches à l’échelle micro (connaissance du microorganisme et de son comportement unitaire) et macroscopique (prise en compte des conditions de mise en œuvre/fonctionnement du microorganisme au sein d’un écosystème ou système ?). Pour mener à bien ces projets, BIOSYM fédère des compétences dans les domaines du génie des procédés, de la microbiologie industrielle, de la physiologie des microorganismes, de la bio-électrochimie, de la toxicologie et de la biologie moléculaire. Ce département se compose actuellement de 4 chercheurs CNRS et 17 enseignants chercheurs et une trentaine de doctorants et post-doctorants.

BioSyM en bref…

personnels

Mots-clés
fermentations industrielles ; bioréacteurs à membranes ; biopiles ; génotoxicité ; substances bio-actives ; biofilms ; modélisation ; biomarqueur ; oenologie ; dépollution ; biocorrosion ; énergie , santé, sécurité ;

 

Responsable du département :
Christine ROQUES

Responsable Adjoint :
xx

La démarche scientifique de BioSym s’appuie sur :

  • l’établissement des cinétiques de la réaction biologique et des stœchiométries associées
  • l’obtention de données expérimentales précises et fiables sur le réacteur : agitation, hydrodynamique, transferts de matière et gazeux, comportement cellulaire, …
  • l’obtention de données expérimentales pour améliorer la connaissance sur la physiologie des micro-organismes : comportement cellulaire (cellules planctoniques, agrégats, biofilms), gènes impliqués et analyse de leur régulation, analyse de voies métaboliques d’intérêt.
  • caractérisation et suivi de biomarqueurs pour valider (plutôt suivre ou évaluer ?) les procédés :altérations du génome (génotoxicité), production de biomolécules.
  • l’analyse de la cohérence des données obtenues par la vérification des bilans élémentaires de matière cellulaire/extracellulaire
  • l’établissement de modèles mathématiques pour représenter la réaction biologique (éventuellement en partenariat avec le département PSI)

Quatre thèmes scientifiques

i

Références industrielles et académiques

  • Institutionnelles :
    ADEME, ANDRA, CEA, INRA, FERMaT, Réseau National Biofilms, GdR Ingénierie des Bioprocédés : de la cellule aux procédés, GdR PROBE, Pôle AGRIMIP, Pôle EAU
  • Industrielles : 
    ITREN, PERA, Polymem, Veolia, CHU Claudius Regaud, 6T-mic Ingénierie, Paxitech SAS, SUEZ Environnement, Centre Technique du Papier, Lesaffre feed additives , SAGIM, Toulouse Tech Transfer, Statoil, M-I SWACO, Nanochem, AREVA, ECOGEOSAFE
  • Académiques :
    • France :  LCA, IMFT, LISBP, LMDC, LBE, IRSTEA (CEMAGREF), LEMIRE, ECOFOG, LECA, MICALIS, ECOLAB, LISE, LPCS
    • International :  FMA-ISCA (Cuba) ; CNR-ISMAR (It) ; LBM (Maroc) ; University of Guelph (Canada) , Faculty of Biotechnology, Mahasaraskham (Thailande), Faculdade de Ciencias e Tecnologia (Portugal), Université Catholique de Louvain (Belgique), University of Duisburg−Essen (Allemagne), University of Portsmouth (UK), IPN (Mexique), USJ (Liban), Université de Stellenbosch (Afrique du sud)

Les chercheurs du département Bioprocédés et systèmes microbiens

Personnel permanent :

Personnel non permanent :

  • Mehran Abtahi | Bakhos Elena | Arthur Boedec | Paul René Brou | Laetitia Cavaillé | Pierre Champigneux | Pohere Chong | Elodie Choque | Alae El Abed | Rima El Hage | Rachel El Khoury | Nadege Durban | Noemie Gambier | Chantal Ghanem | Yusmel Gonzalez | Julien Grimoud | Alaa Hamdar | Pedro Henrique | Abdelhadi Larrhoum | Sandra Malavaud |kashif NADEEM | Manon Oliot | Sophie Pecastaings | Alexis Simons | Elodie Suard | Jeanne TROGNON |Carol Verheecke | Jesus Villalobos | Silvia Villarreal | Célestine Voegel
X