november, 2019

12nov10 h 00 min12 h 00 minSoutenance de thèse Alexandre Leclercq 

more

Event Details

“Un formalisme générique pour la planification des systèmes énergétiques : application à la valorisation de la chaleur fatale”

Jury :

M. Jean Michel Reneaume (LaTEP, UPPA-ENSGTI, Pau) Rapporteur
M. Miguel Lopez (LGEI, Ecole des Mines d’Ales, Alès) Rapporteur
M. Christian Artigues (LAAS, Toulouse) Examinateur
M. Philippe Baudet (Proesis, Toulouse) Examinateur
Mme Marina Boucher (ADEME, Angers) Examinatrice
M. Gilles Hetreux (LGC, INP-ENSIACET, Toulouse) invité
M. Pascal FLOQUET (LGC, INP-ENSIACET, Toulouse) Directeur de thèse
Mme Raphaële Théry-Hétreux (LGC, INP-ENSIACET, Toulouse) Co-directrice de thèse

Résumé :
Lors du fonctionnement d’un procédé de production ou de transformation, l’énergie thermique produite grâce aux combustibles n’est pas utilisée en totalité. Une partie de la chaleur est inévitablement rejetée. C’est en raison de ce caractère inéluctable qu’on parle de « chaleur fatale ». Disponible le plus souvent à des températures assez basses sa valorisation demeure délicate. Le mode de valorisation le plus courant reste aujourd’hui l’intégration du procédé dans un système plus complexe tel qu’un éco-parc ou un réseau de chaleur urbain et/ou son couplage avec le réseau électrique, donnant ainsi naissance à une véritable chaîne logistique de la chaleur fatale. Deux verrous majeurs freinent pour l’heure la généralisation de ce type de systèmes intégrés : la  conception de la chaîne logistique d’une part, c’est-à-dire la définition des différents maillons depuis le fournisseur de chaleur fatale jusqu’à son utilisateur final (stockage, valorisation, transport …) et d’autre part la planification de ce système qui doit en effet tenir compte du caractère souvent intermittent de la disponibilité de la source, mais aussi de la variabilité de la demande.

Dans ces travaux de thèse, une approche de planification de cette chaîne logistique est introduite. Cette approche repose sur la formulation et la résolution d’un modèle de Programmation Non Linéaire Mixte (PNLM). Toutefois, pour faciliter le développement de ce modèle et son adaptation à différent types de chaîne de valorisation, une extension du formalisme ERTN (‘Extended Resource Task Network’) introduit dans des travaux précédents est proposée. L’EERTN (‘Energy Extended Resource Task Network’) permet notamment de rendre compte de manière plus fine de l’influence de la température sur les phénomènes physico-chimique complexes mis en jeu dans ce type de système et ainsi de proposer une planification du système conduisant à une réduction significative de la consommation de combustible primaire du système globale et à une exploitation efficiente de la chaleur fatale générée sur le site. L’approche est appliquée sur un cas d’étude constitué d’une unité industrielle dont les besoins en chaleur sont pourvus par une centrale de production d’utilité vapeur. Non loin de cette unité industrielle existe un réseau de chaleur urbain. La chaleur fatale est constituée par les fumées issues de la chaudière de la centrale de production d’utilité. Dans cette étude, on supposera que la conception de la chaîne logistique visant à valoriser cette chaleur fatale a déjà été réalisée et qu’elle consiste à exploiter cette énergie pour subvenir à tout ou partie des besoins du réseau de chaleur urbain.

Time

(Tuesday) 10 h 00 min - 12 h 00 min

Location

Salle des thèses ENSIACET

X