Karine Loubière

Directrice de Recherche CNRS

STPI
Flow photochemistry. (Reactive) Gas-Liquid mass Transfer. Dimensional analysis

Portrait

Après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur en génie des procédés de l’environnement de l’INSA de Toulouse en 1999, Dr. K. Loubière a réalisé son doctorat à TBI (UMR INRA 792, UMR CNRS 5504) de l’INSA de Toulouse. Soutenu en novembre 2002, ce doctorat portait sur l’étude de la croissance et du détachement de bulles générées par des orifices rigides et flexibles (traitement des eaux usées), travaux qui ont été récompensés par le prix de la SFGP en 2003.

Après deux post-doctorats (GEPEA UMR 6144, LGC UMR 5503), elle a été recrutée en 2005 au CNRS en tant que chargée de recherche, affectée au laboratoire GEPEA (UMR 6144), où elle s’est intéressée aux photobioréacteurs dédiés aux cultures microalgales. En 2009, elle a rejoint le laboratoire LGC de Toulouse, au sein du Département Sciences et Technologies des Procédés Intensifiés (STPI). En 2016, elle a obtenu son HDR (Toulouse INP) et devient directrice de recherche 2ème classe.

Les activités de recherche de Dr. K. Loubière ont pour fil conducteur la compréhension des phénomènes de transferts et de leurs couplages au sein de réacteurs, et pour objectif de développer des méthodologies d’aide à la conception, à la conduite et/ou à l’extrapolation de procédés intensifiés.

Au cours de la dernière décennie, elles ont été appliquées à des questions de recherche dédiées d’une part au transfert de masse (réactif ou non) à travers des interfaces gaz-liquide, le plus souvent dans des géométries confinées, et d‘autre part à l’ingénierie des réacteurs dédiés à la photochimie préparative et à leur intensification (flow photochemistry). Sur cette dernière thématique, elle a développé des approches combinant des expériences spécifiques dans des microréacteurs éclairés par des LED, et des outils de modélisation du génie des réacteurs photochimiques. Cette double méthodologie a été utilisée notamment pour mieux comprendre le couplage entre phénomènes (lumière, cinétique et phénomènes de transfert), pour acquérir des données cinétiques, pour définir des conditions opératoires optimales et des stratégies en vue du smart scale-up, et cela pour un spectre varié de synthèses photochimiques. En 2018, Dr. Karine Loubière a organisé l’Ecole Thématique CNRS dédié à la photochimie préparative (https://photochem.sciencesconf.org/ ).

Un dernier volet de l’activité de recherche de Dr. Karine Loubière concerne l’analyse dimensionnelle et l’extension de son cadre théorique à des propriétés physiques variables.

Dr. K. Loubière est co-auteure d’une quarantaine d’articles dans des revues internationales, deux ouvrages, 2 brevets et de plus de 50 communications dans des congrès internationaux. Elle a co-encadré/dirigé 10 thèses, 3 post-doctorats et plus de 20 stagiaires. Elle exerce des activités d’enseignement régulières (~50 h/an) en écoles d’ingénieur ou en formation continue. Ses activités de recherche ont donné lieu à diverses collaborations nationales et internationales, au travers de projets financés par des institutions publiques (université, OSEO, ANR, EU) et des partenaires industriels (équipementiers ou end-users).

De 2012 à 2016, elle a été membre élue de la section 10 du CoNRS, et de 2016 à 2021, elle en a été la secrétaire scientifique

U

RESEARCH TOPICS

Flow photochemistry. (Reactive) Gas-Liquid mass Transfer. Dimensional analysis

f

Application & Teaching

Research interest 

Applications

Research supervision 

– Supervised or co-supervised 

Stays as a visiting scientist

 

Education and Degrees

Diplôme d’ingénieur en génie des procédés de l’environnement de l’INSA de Toulouse

Doctorat à TBI (UMR INRA 792, UMR CNRS 5504) de l’INSA de Toulouse.

Thèse sur l’étude de la croissance et du détachement de bulles générées par des orifices rigides et flexibles (traitement des eaux usées), travaux qui ont été récompensés par le prix de la SFGP en 2003.

chargée de recherche CNRS, affectée au laboratoire GEPEA (UMR 6144)

Rejoint le LGC de Toulouse, au sein du Département Sciences et Technologies des Procédés Intensifiés (STPI)

HDR INP Toulouse

Publications

Click on the icon.

X