Accueil > Productions Scientifiques > Projets de recherche > Projets coordonnés par un membre du LGC

ECOREV : des nouveaux traitements de surface à faible impact environnemental pour l’aéronautique et le spatial

- Descriptif du projet :
Le projet ECOREV vise à développer des procédés à faible impact environnemental pour la protection contre la corrosion des pièces aéronautiques. Le traitement de ces pièces se fait actuellement par dépôt d’une matrice contenant du Chrome VI, un élément hautement cancérogène. Dans le cadre du projet ECOREV, financé par un contrat laboratoires-entreprise de la région Midi-Pyrénées, qui associe deux unités de recherche, le CIRIMAT et le LGC et l’entreprise Mécaprotec implantée à Muret, une nouvelle voie est étudiée. Il s’agit d’incorporer dans la matrice de revêtement, des nanoréservoirs contenant du Cerium, élément dont les activités d’anti- corrosion et d’auto-cicatrisation ont été précédemment évaluées.
Au LGC, nous étudions la problématique du séchage de ces films colloïdaux dans le cadre de la thèse de Y. Gergianakis au LGC, afin de déterminer la composition optimale et les paramètres du procédé de séchage d’une dispersion de nano-réservoirs d’inhibiteur de corrosion. En particulier, nous étudions dans quelles conditions de séchage et de composition de la dispersion initiale, il est possible de former un film homogène et robuste mécaniquement. Ces qualités dépendent d’un équilibre entre les mécanismes de transport des colloïdes par le fluide en évaporation (effet "tâche de café" par exemple) et les interactions entre les colloïdes. Ces interactions peuvent être de type hydrodynamique (shear-induced migration par exemple) ou physique (répulsions électrostatiques) et sont couplées au mouvement Brownien des particules. Suivant la valeur du nombre de Péclet et d’un analogue comparant les forces d’interaction au mouvement Brownien, tout ou partie de ces phénomènes sont mis en jeu et la microstructure du revêtement final est impactée (par exemple, structure régulière, formation d’une peau, hétérogénéité avec des conséquences directes sur les propriétés mécaniques et fonctionnelles du revêtement.

- Durée : 3 ans ( Début du projet : 1/10/2012 / Fin du projet : 09/2015)
- Coordonnateur du projet pour le LGC : M. Meireles
- Partenaires :

  • CIRIMAT
  • MECAPROTEC