Accueil > Actualités > Recherche

Recherche

Le Projet PANACEE lancé en 2011 en voie de finalisation

Le projet PANACEE a été lancé en juin 2011. Ce projet touchera donc à sa fin en décembre 2014.

- Contexte du projet :

Présence avérée de molécules pharmaceutiques dans différents compartiments des eaux usées.
Les médicaments anticancéreux, administrés en grande quantité, rejetés dans les urines, partiellement dégradés et partiellement éliminés par les stations d’épuration, représentent un danger croissant. Des teneurs considérables de ces métabolites peuvent se retrouver dans les rivières et éventuellement dans l’eau d’irrigation,

Les partenaires du projet :

  • ICR Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse
  • CHU - Purpan et l’Institut Claudius Regaud
  • LGC-INP
  • POLYMEM
  • LPTC Université Bordeaux I

Les objectifs du projet :

  • L’évaluation de la présence de molécules, utilisées dans les traitements des cancers, dans les effluents des services correspondants.
  • La mesure des effets toxiques, (géno/cytotoxiques et perturbateurs endocriniens) de ces effluents et la part des médicaments et leurs métabolites dans cet effet ; à côté des désinfectants par exemple.
  • Le développement d’un procédé de traitement constitué d’une combinaison de traitements biologiques et physicochimiques (Bioréacteur à membranes, adsorption / oxydation / nanofiltration).

Le rôle du LGC dans ce projet :

Le LGC coordonne ce projet financé par l’ANR et labellisé par les pôles de compétitivité Cancer-bio-santé et Eau. En terme scientifique, le LGC met à disposition son savoir-faire pour adapter les procédés couplés au traitement des effluents hospitaliers (Bioréacteur à membranes, adsorption / oxydation / nanofiltration). Ce système concerne les anticancéreux, mais aussi d’autres molécules, comme les antibiotiques et les détergents.
Depuis 3 ans, un prototype d’épuration (bioréacteur à membranes) a été testé sur le site de l’hôpital Purpan au CHU (service Hematologie-Oncologie).
Une dernière partie du prjet en cours teste le couplage du bioréacteur à membranes avec une unité de nanofiltration.

Le projet, où en est-il aujourd’hui ? :

Le projet rentre dans sa dernière phase du choix d’un procédé sur des critères technico économiques et d’impact environnemental établis à partir des résultats des trois premières phases du projet.
Des résultats commencent à être diffusés dans différents collocs.

En savoir plus :

- Voir le Site de l’ANR : cliquez ici

- Voir le poster de présentation du Projet

Agenda

Ajouter un événement iCal