Accueil > Actualités > Soutenances

Soutenances

12 décembre : thèse Safwan Saker (Dir. F. Mathieu)

Etude de la voie de biosynthèse des dithiolopyrrolones chez Saccharothrix algeriensis NRRL B-24137 : approches génétique et enzymologique

La soutenance de thèse se déroulera le jeudi 12 décembre à 14:00h à l’amphithéâtre Prunet de l’ENSAT, et qui s’intitulera :
« Etude de la voie de biosynthèse des dithiolopyrrolones chez Saccharothrix algeriensis NRRL B-24137 : approches génétique et enzymologique ».

Composition du Jury :

  • M. Stéphane DELAUNAY Pr. ENSAIA - Université de Lorraine (Rapporteur)
  • Mme. Valérie LECLERE M.C. Université de Lille1 (Rapporteur)
  • Mme. Sylvie LAUTRU Chargé de recherche Orsay, Paris XI (Examinateur)
  • Mme. Caroline STRUB M.C. Université Montpellier 2 (Examinateur)
  • M. Ahmed LEBRIHI Pr. Université de Toulouse (Directeur de Thèse)
  • Mme. Florence MATHIEU Pr. Université de Toulouse (Directrice de Thèse)

Résumé
Du fait de l’apparition de microorganismes pathogènes ayant une résistance aux antibiotiques actuels, la recherche de nouvelles molécules bioactives possédant une application médicale est devenue une préoccupation mondiale. Saccharothrix algeriensis, une bactérie filamenteuse de l’ordre des actinomycètes a montré une étonnante capacité à produire des molécules bioactives qui appartiennent aux dithiolopyrrolones, ayant de remarquables propriétés à la fois antibiotiques et anticancéreuses. Lors de ce projet de thèse, l’identification du cluster de gènes de la voie de biosynthèse des dithiolopyrrolones chez Sa. algeriensis est envisagée. Suite au séquençage du génome de Sa. algeriensis, une approche génomique ou « genome mining » est suivie, cette approche a révélé un cluster thi potentiellement responsable de la voie de biosynthèse des dithiolopyrrolones chez Sa. algeriensis. Ce cluster contient 12 gènes, dont 8 gènes de biosynthèse, 3 gènes régulateurs et un gène transporteur. Les analyses in silico des gènes ont montré que la cystéine est le substrat d’une NRPS. Les analyses transcriptionelles ont montré que les trois gènes clés codent pour une NRPS, une thiorédoxine et une thioestérase qui pourraient être impliquées dans la biosynthèse des dithiolopyrrolones. Deux gènes actA et actB codant pour des acyltransférases putatives ont été identifiés. Les analyses transcriptionelles suggèrent qu’actA et actB pourraient être responsables de l’acylation de la pyrrothine. Finalement, la caractérisation de deux activités enzymatiques, acétyltransférase et benzoyltransférase, présentes dans l’extrait brut de Sa. algeriensis, ont permis de déterminer les paramètres optimaux (pH et T °C) de la réaction enzymatique. Enfin, les paramètres cinétiques de ces activités ont des valeurs complètements différentes, ce qui confirme la présence d’au moins deux activités différentes chez Sa. algeriensis.

Mots-Clés : Saccharothrix algeriensis, biosynthèse des dithiolopyrrolones, cluster de gènes, expression des gènes, purification d’enzyme, acétyltransférase, benzoyltransférase, caractérisation d’enzyme

Agenda

Ajouter un événement iCal