Accueil > Actualités > Archives des actualités > Année 2013

Soutenances

5 avril : Thèse Jordan SEIRA (Dir. C. Albasi & C. Sablayrolles & C. Joannis-Cassan)

Rôle de la sorption et de la biodégradation dans l’élimination de micropolluants par des procédés d’épuration biologique : application aux molécules anticancéreuses traitées par bioréacteur à membrane

La soutenance aura lieu le vendredi 05 avril 2013 à 9 h 30 dans l’amphithéâtre 100 de l’INP-ENSIACET.

- Titre :
Rôle de la sorption et de la biodégradation dans l’élimination de micropolluants par des procédés d’épuration biologique : application aux molécules anticancéreuses traitées par bioréacteur à membrane.

- Résumé :
Les travaux de recherche effectués dans le cadre de ce travail de thèse ont eu pour objectif de caractériser le rôle joué par les mécanismes de sorption et de biodégradation dans l’élimination de micropolluants organiques par les boues biologiques, et notamment celles de bioréacteur à membrane. La première étape a consisté en la mise au point d’une méthode d’analyse de molécules anticancéreuses depuis les phases aqueuse et solide des boues. L’extraction des molécules contenues dans la phase aqueuse a été réalisée par une combinaison de cartouches SPE permettant la récupération sélective d’espèces acides, neutres et basiques. L’extraction depuis la phase solide a été rendue possible grâce l’utilisation de la technique sous solvant pressurisé et à chaud PLE, suivie par une étape de purification directement inspirée de la méthode développée pour la phase aqueuse. Une procédure originale de préparation d’échantillons de boues a été proposée pour estimer rigoureusement le phénomène de sorption. Le modèle de Freundlich est celui qui a donné les corrélations les plus satisfaisantes et a été sélectionné. La détermination des paramètres du modèle a mis en évidence des comportements de sorption différents pour les molécules ciblées, mais toujours caractérisés par des aptitudes de sorption faibles. La mise en relation des propriétés physico-chimiques des molécules, des boues et des paramètres de sorption n’a pas révélé de corrélations évidentes entre ces différents paramètres et ne permet pas de proposer de modèle capable de prédire la sorption en fonction des caractéristiques des boues et des polluants.
La caractérisation du comportement d’un cocktail d’anticancéreux lors du traitement par un pilote de bioréacteur à membrane externe a révélé que le principal mécanisme à l’origine de leur élimination était la biodégradation. Les interactions entre les microorganismes et les micropolluants ciblés sont liées au cométabolisme. Une étude poussée du mécanisme a révélé que ces mêmes interactions étaient à l’origine d’une limitation de la biodégradation et doivent être intensifiées pour améliorer les performances de traitement sur ce point.

- Mots –clés : sorption, biodégradation, molécules anticancéreuses, boue, méthode analytique, bioréacteur
à membrane

- Jury :

  • Rapporteurs
    • Pr. Christelle WISNIEWSKI, Professeur des universités, Université Montpellier I
    • Pr. Marina COQUERY, Directrice de recherches, IRSTEA Lyon
  • Directeurs de thèse
    • Pr. Claire ALBASI, Directrice de recherches, Université de Toulouse
    • Dr. Caroline SABLAYROLLES, Maître de conférences, Université de Toulouse
    • Dr. Claire JOANNIS-CASSAN, Maître de conférences, Université de Toulouse
  • Examinateurs
    • Dr. Chrystelle BANCON-MONTIGNY, Maître de conférences, Université Montpellier II
    • Pr. Dominique PATUREAU, Directrice de recherches, LBE Narbonne
    • Pr. Christophe DAGOT, Professeur des universités, Université de Limoges
    • Dr. Luis CASTILLO, Expert contaminants émergents, Veolia ERI

Agenda

Ajouter un événement iCal