Accueil > Productions Scientifiques > Projets de recherche > Projets ANR terminés

ANR PROPSED

  • Titre du projet : Développement de procédés physiques pour la valorisation des sédiments de curage.
  • Financement : ANR 2007 - Programme thématique PRECODD
  • Durée : 2007-2010
  • Partenariat public et semi-public : Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), Centre Européen de Recherche et d’Enseignement des Géosciences de l’Environnement (CEREGE, Equipe SE3D), Laboratoire de Génie Chimique (UMR 5503).
  • Partenariat industriel : Société EXCTRACT-ECOTERRE (Groupe Vinci).
  • Chercheurs INP-Toulouse : Florent Bourgeois (Professeur INP-ENSIACET) ; Eric Climent (Professeur ENSEEIHT/ Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse), Benjamin Bonfils (Doctorant).
  • Résumé du Projet PROPSED :

Réduire les quantités des déchets, favoriser leur valorisation et leur recyclage pour minimiser le stockage en décharge sont des éléments clé de la politique européenne en faveur de la protection de l’environnement. Le projet PROPSED sur le traitement des sédiments fins pollués s’inscrit dans cette perspective. Il vise à améliorer les installations industrielles qui produisent une fraction 0-80 µm constituant un déchet représentant souvent 70 à 80% du sédiment brut. Cette amélioration repose sur des procédés novateurs de tri physiques ou physico-chimiques qui permettent :
- de produire une fraction +10-80µm non polluée et débarrassée de sa composante organique. Ce sous-produit constitue une fraction valorisable au même titre que les fractions grenues.
- de réduire corrélativement la masse de déchet qui ne sera constituée que de la fraction ultrafine -10 µm combinée avec la matière organique. Cette fraction sera orientée vers des filières spécifiques (traitement complémentaire et/ou mise en dépôt en sites confinés). L’optimisation de la déshydratation de cette fraction organo-minérale est un axe important du projet.

  • Contribution du LGC :

Le travail du LGC a pour objectif de quantifier les limites intrinsèques de performance du séparateur densimétrique Falcon UF pour la séparation de particules ultrafines. Le travail s’appuie sur une modélisation phénoménologique du transport des particules dans le film fluant à la paroi du bol du Falcon sous l’effet de la gravité augmentée du séparateur, et sur des essais pilote réalisés sur une unité Falcon de laboratoire.