Accueil > Productions Scientifiques > Projets de recherche > Projets ANR terminés > ANR Biomedboue

Contexte

Une fraction importante des molécules anticancéreuses administrées aux patients sont excrétées et rejoignent les stations d’épuration via les effluents hospitaliers et les eaux résiduaires urbaines. Or ces molécules sont potentiellement toxiques pour l’environnement car elles appartiennent à la classe des « CMR » (cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction) ; elles sont de plus très persistantes dans l’environnement car très peu biodégradables.

Des procédés d’élimination de ces molécules ont été étudiés comme le traitement des effluents par des bioréacteurs à membranes qui permet un abattement important des molécules anticancéreuses dans la phase liquide (jusqu’à 70%, Projet ANR blanc ToxEauBam). Cependant, les mécanismes d’élimination (biodégradation ou adsorption sur les boues) sont encore mal connus et très peu étudiés dans la littérature. Or une adsorption éventuelle de ces composés sur les boues influence non seulement la biodisponibilité de ces polluants pour la dégradation biologique mais constitue aussi une voie supplémentaire de pollution de l’environnement si les boues sont épandues.

La connaissance des mécanismes régissant la disparition de ces molécules de la phase aqueuse est donc essentielle pour améliorer les performances des procédés d’élimination et pour caractériser l’impact de ces polluants sur l’environnement.