Accueil > Actualités > Archives des actualités > Année 2009

Soutenance de thèse

Lynda AICHE-BELKADI. (dir. B. Caussat et M.H. Caquineau) Modification des propriétés de surface de poudres en lit fluidisé assisté par une post-décharge

Résumé de la thèse

Cette thèse a concerné l’étude d’un procédé original de traitement de surface de poudres thermosensibles par un gaz à basse température et basse pression. Ce procédé a consisté à coupler deux technologies : un lit fluidisé gaz-solide et une post-décharge d’azote.
La fluidisation assure un bon contact gaz-solide et un traitement uniforme, en induisant d’importants transferts de matière entre les deux phases. La fluidisation est assurée par de l’azote ayant préalablement traversé une décharge micro-onde qui confère à l’azote une réactivité importante même à distance de la décharge. Dans cette étude, la hauteur du lit fixe est de l’ordre de grandeur de diamètre de la colonne de fluidisation.
Cette étude a comporté deux parties : la première a consisté à greffer de nouvelles fonctions à la surface de particules de polyéthylène haute densité, à partir d’un plasma d’azote avec ou sans oxygène. La seconde a été dédiée au dépôt d’oxyde de silicium à partir de silane sur ces mêmes poudres.
La première partie a montré qu’il est possible d’augmenter la mouillabilité de cette poudre de polyéthylène, naturellement hydrophobe, mais que l’efficacité du traitement dépend essentiellement de la composition chimique du gaz plasmagène. En effet, un plasma en post décharge d’azote permet d’augmenter la mouillabilité, mais uniquement par rapport à un liquide organique. Le fait d’ajouter un peu d’oxygène rend plus efficace le traitement en diminuant drastiquement l’angle de contact à l’eau.
La deuxième partie a démontré la faisabilité d’un dépôt d’oxyde de silicium à basse température (<90°C), à partir de silane injecté au niveau du lit fluidisé. La continuité du dépôt et la mouillabilité de la poudre traitée augmentent avec les débits d’oxygène et de silane. Des études de vieillissement ont montré que le comportement en mouillabilité des poudres les plus couvertes est très proche de celui de la silice.

composition du jury

  • M. P. GUIGON Professeur à l’UTC (Rapporteur)
  • M. K. HASSOUNI Professeur à l’Université de Paris Nord (Rapporteur)
  • M. T. RUIZ Maître de Conférences à l’Université MontpellierII
    (Examinateur)
  • M. A. DOLLET Directeur de Recherche au PROMES-CNRS Perpignan
    (Examinateur)
  • M. G. ABLART Professeur à l’UPS Toulouse (Examinateur)
  • M. H. CAQUINEAU Maître de Conférences à l’UPS Toulouse (Directeur de
    thèse)
  • Mme. B. CAUSSAT Maître de Conférences à l’ENSIACET-Toulouse
    (Co-directrice de thèse)
    M. H. VERGNES Maître de Conférences à l’ENSIACET-Toulouse
    (Co-encadrant de thèse)
  • M. B. DESPAX Directeur de Recherche CNRS-Toulouse (Invité)

Agenda

Ajouter un événement iCal