Accueil > Actualités

Florent Bourgeois, enseignant-chercheur au Laboratoire de Génie Chimique de Toulouse répond au CNRS sur la problématique du CO2 à exploiter comme une ressource ?

- Florent Bourgeois, enseignant-chercheur au Laboratoire de Génie Chimique de Toulouse répond au CNRS sur la problématique du CO2 à exploiter comme une ressource ?

  • "L’intérêt de transformer le CO2 en roche est qu’il est extrêmement stable sous sa forme solide."
    • Créer de la roche en laboratoire, c’est le défi un peu fou que s’est lancé un consortium de recherche français, dans le cadre du projet Carmex. « Dans la nature, les roches sont lixiviées (lessivées) par l’eau de pluie et laissent s’échapper du calcium (Ca), mais aussi du fer (Fe) ou du magnésium (Mg) – autant de minéraux qui finissent dans les océans et les eaux souterraines explique Florent Bourgeois, du Laboratoire de génie chimique3, à Toulouse. Là, ils précipitent avec le CO2 dissous dans l’eau (sous sa forme d’ion CO3—) pour donner du carbonate de calcium ou calcite (CaCO3), du carbonate de fer ou sidérite (FeCO3), ou encore de la magnésite (MgCO3), sous la forme de minuscules résidus solides. »
  • Lire l’intégralité de l’article sur le journal du CNRS : Cliquez ici