Accueil > Actualités > Archives des actualités > Année 2009

Vie du LGC

La ministre Valérie Pécresse en visite à l’INP-ENSIACET le 10 septembre

Accueillie par M. Gilbert Casamatta, Président de l’INPT et M. Louis castex, président du PRES université de Toulouse, M. Martin Malvy, président de la région Midi Pyrénées, M. Pierre Izard, président du conseil général, M. Pierre Cohen , Maire de Toulouse et Président de la Communauté Urbaine du Grand Toulouse ; M. François Régis Valette, Président du SICOVAL ; Mme Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement et de la Recherche est venue inaugurer l’ENSIACET et ses laboratoires ce jeudi 10 septembre 2009.

Guidée par M. Gilbert Casamatta et M. Le Lann en présence de M. Michel Rémon, architecte du projet, Mme la ministre a symboliquement inauguré le bâtiment et visité la médiathèque de 1100 m², l’AIGEP (atelier interuniversitaire en génie des procédés) puis le hall du Laboratoire de Chimie Agroindustrielle.

Dans l’amphi, devant 300 personnes, et de très nombreuses personnalités dont Joël Bertrand, directeur du LGC et Jean Marc Le Lann, directeur de l’INP-ENSIACET, M. Gilbert Casamatta a rappellé sa satisfaction à voir enfin opérationnel le bâtiment de 26 000 m² qui héberge l’INP-ENSIACET et les laboratoires LGC, LCA et CIRIMAT et a remercié tous les personnels. Il a aussi appelé de ses voeux l’autonomie de l’université INPT.
Les discours de M. Castex, Cohen, Valette, Izard et Malvy ont réaffirmé l’engagement des collectivités locales dans l’accompagnement du financement des infrastructures et des projets de l’enseignement supérieur et de la recherche, parfois au delà de leurs missions et compétences.
La ministre a répondu en dévoilant 527 M € dont 175 pour la réffection de l’université Toulouse 2 du Mirail et une enveloppe de 350 M € de capital pour le plan Toulouse Campus. Cette dernière somme sera placée en banque, et sur la base de 4 %, devrait rapporter 14 millions d’euros chaque année dans les caisses du Pres (Pôle de recherche et d’enseignement supérieur). Ce capital placé lui permettra de garantir les emprunts nécessaires au lancement des travaux, et les intérêts acquis serviront à rembourser les annuités. Elle a enfin terminé sur le projet NANO INNOV dont le financement est renvoyé au grand emprunt de l’état français, malgré les appels de M. Malvy.

Parmi quelques réalisations du plan Campus pouvant bénéficier au LGC, on citera la création d’une cité universitaire internationale rue des Trente-Six Ponts, et du siège du PRES dans les locaux historiques de l’université de Toulouse, allées Jules Guesde, avec un centre de culture scientifique et technique doté d’accès numériques.

Agenda

Ajouter un événement iCal